Vidéo 360°

( avec ou sans drone en fonction des projets )

 
La vidéo 360° fait partie des outils utilisés par Alsace 360 pour embrasser l’espace à 360°. On peut faire des choses assez sympas, en particulier pour un « usage plutôt smartphone – VR ou pas – ou petits écrans ». On peut également l’utiliser pour faire des cadrages à postériori (voir illustration ci-dessous).

 
Ceci étant, il ne faut pas se leurrer : on n’obtient pas qualitativement aujourd’hui en vidéo 360°, hélas, ce que l’on peut obtenir avec une caméra traditionnelle. L’image est certes à 360°, mais elle est aussi beaucoup moins précise, moins adaptée aux grands écrans.
 
Un autre élément à prendre en compte : les vidéos 360° présentent l’inconvénient de devoir « embarquer » toute la partie de l’image que « l’on ne regarde pas », rendant les fichiers particulièrement lourds, ou, à défaut, particulièrement compressés. D’où « l’usage plutôt smartphone ou petits écrans » évoqué précédemment.

 
À titre d’illustration voici deux restitutions issues d’une même vidéo tournée avec une caméra 360°. Ces deux restitutions pèsent le même poids, mais la première est beaucoup plus compressée pour « embarquer » ce qui se trouve « hors champ ».
 

Vous pouvez
agir sur
le cadrage,
directement
dans l’image :

Exemple de vidéo 360° réalisée sur Gyropod.

 

Un choix de cadrage à postériori sur plan séquence de la même vidéo 360°.

 
 
Vidéo 360° sous drone
 
Pas si évident que ça de placer une caméra 360° sous un drone :

  • Oscillations résonnantes (= crash du drone et de la caméra)
  • Vibrations en vol malgré le stabilisateur (= image tremblante)
  • Visibilité des pales du drone (= cadrage contraignant)

 
Avec un peu de persévérence, d’analyse, et l’aide d’une imprimante 3D, Alsace 360 a pu trouver les bonnes solutions techniques pour optimiser la prise de vues. Comme expliqué plus haut, l’exemple ci-dessous est un « recadrage à postériori » d’une vidéo 360°.
 

 
Pour résumer, la vidéo 360° ne permet pas de faire des images aussi propres qu’une vidéo traditionnelle ; elle autorise en revanche des cadrages et recadrages habituellement compliqués voire impossibles à réaliser autrement.

 

Pour étudier votre projet, il suffit de prendre contact.